L'Or noir des oligarques

Chris Morgan jones

Bob Webster est hanté par le meurtre, dix ans plus tôt, de son amie journaliste Inessa. Devenu employé d'une agence de renseignements, il pense avoir enfin une chance de la venger et de faire chuter un magnat russe du pétrole. Ce dernier, conseiller du ministre russe de l'Industrie, paraît pourtant intouchable...

368 pages | Reliure souple illustrée | Format: 153x240

Chapeau

Citation presse

« Notre connaissance de la richesse et du pouvoir en Russie est limitée : fascinant ! » the Financial Times« Le brillant premier roman de Jones (...) est digne du travail d'un John Le Carré. (...) Nul doute que les lecteurs attendront impatiemment les futurs ouvrages de ce talentueux auteurs. » Publishers Weekly« Intelligent et sophistiqué, ce roman d'espionnage parle du blanchiment d'argent. Mais il y est aussi question de l'ignorance coupable qui rend de tels agissements possibles (...). Suffisamment convaincant pour en être effrayant. » The Guardian« Un thriller bien rythmé et particulièrement convaincant. » The Times« Ce récit nous entraîne, dans un climat des plus malveillants, vers un final si réaliste qu'on ne peut qu'y croire. » Kirkus Review

Le comit a aim

La face cachée de la RussieLa Russie d'avant 1991 était, parce que soviétique, considérée comme « l'empire du Mal ». L'empire s'est effondré, le mal est resté : il a pris la forme de l'avidité sans bornes, de la corruption, du meurtre généralisé. Pour se protéger du mal, il faut commencer par le dénoncer. L'Or noir des oligarques donne à voir la férocité d'un univers de plus en plus livré à une pieuvre aux innombrables tentacules. Notre méconnaissance à l'égard de la Russie, de son fonctionnement étatique, du partage (ou du non-partage) de la richesse est patente. Aussi Chris Morgan Jones, qui a conseillé des gouvernements du Moyen-Orient, des banquiers américains, des compagnies minières africaines, nous en apprend-il beaucoup sur le sujet. C'est un livre sur la traque du criminel, mais aussi sur la peur de celui-ci : à cet égard, il n'a pas de précédent.

Haut de page