Va où la peur te mène

Andrée Ammirati

Ce premier roman sur l'Italie des années mussoliniennes présente une galerie de personnages vertigineuse. Parmi eux, Michele et Alessandra. Michele grandit à Piacenza entre un père très autoritaire et une mère soumise. Alessandra naît à Terni. Son drame ? Etre une fille. Elle lutte contre son destin tout tracé, devient ouvrière et antifasciste. Michele, lui, s'engage dans les Chemises noires...

360 pages | Reliure souple illustrée | Format: 140x220

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Littérature du réelC'est un premier roman audacieux, qui mène le lecteur à interroger la peur. La peur ? Non pas celle produite par le suspense trop ciselé du polar, plutôt la peur ancrée dans l'histoire. La peur viscérale qu'ont à vivre des êtres quand ils deviennent les jouets de la violence des hommes. Andrée Ammirati ne cache pas la noirceur du réel et les exactions commises, dès les années 1920, par les fascistes en Italie. Pour sauver leur peau, de nombreuses personnes furent contraintes à l'exil. Une situation que la romancière met en lumière de diverses manières. Le tour de forces de l'une d'entre elles ? Faire apparaître les personnages au fil de la narration, sans que les liens entre eux ne soient dévoilés. Il nous revient de tisser la trame, d'assembler le puzzle. Un puzzle qui contient les pièces du dossier sombre du XXe siècle : Mussolini et ses Chemises noires. Par le choix de la saga historique, Andrée Ammirati le reconstitue implacablement.

Haut de page