Se sacrifier, à quoi ça sert ?

Gene Ricaud-François

Ne confondons pas sacrifice et altruisme. On ne peut parler de sacrifice que s'il y a souffrance ou mort. Soeur Emmanuelle disait : « Quand on aime, il n'y a pas de sacrifice, mais une dilatation. Le sacrifice, c'est de l'égoïsme pur. Celui qui se sacrifie ne fait que construire l'idole de soi-même. » Le sacrifice est un « casse-vie ». Il faut traquer cette aliénation dévastatrice pour atteindre une vraie sincérité - en premier lieu, envers soi-même.

240 pages | Reliure souple illustrée | Format: 140x225

Haut de page