Ecoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973

Haruki Murakami

Dans Ecoute le chant du vent, un étudiant, « adolescent ordinaire », ramène chez lui une jeune fille de très petite taille à qui il manque un doigt : elle n'a pas vingt ans et il l'a trouvée inanimée sur le sol des toilettes du J's Bar. Le lendemain, alors qu'il ne s'est rien passé entre eux, la fille, outrée maintenant qu'elle a retrouvé ses esprits, demande au garçon de l'oublier. Lorsque, quelques jours plus tard, il va acheter le Troisième Concerto pour piano de Beethoven pour l'anniversaire d'un ami surnommé le « Rat », il a affaire à la fille au doigt en moins. Elle l'insulte puis le rappelle. Ils se voient. Elle est persuadée qu'« un vent mauvais souffle sur elle »... Dans Flipper, 1973, le même jeune homme a quitté l'université et ouvert une société de traduction où il ne voit passer que de médiocres ouvrages. Il vit avec deux jumelles qu'il ne différencie que par leurs sweat-shirts numérotés 208 et 209. Il est toujours lié au « Rat », casé à présent avec une femme plus âgée et qui considère sa vie amoureuse comme « une éternelle répétition ». Le narrateur s'adonne à sa passion du flipper sur une vieille machine Spaceship à trois leviers... Les deux premiers romans de Murakami, où affleurent déjà tous les thèmes de son oeuvre prodigieuse, sont imprimés tête-bêche dans ce volume exceptionnel. Lire la suite

336 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x225

Chapeau

Citation presse

Haut de page