Carnet d'un imposteur

Hugo Horiot

Dès les premières pages du récit, Hugo tue Julien. Sauf qu'Hugo et Julien, six ans, sont une seule et même personne. Et que ce meurtre est une sorte de renaissance. Le petit garçon autiste, qui n'aime ni son enfance ni ses congénères, qu'il ne comprend pas, a décidé d'en finir avec lui-même pour devenir quelqu'un. L'histoire de cette enfance douloureuse, Hugo Horiot l'a racontée dans L'empereur, c'est moi (2013), dont la sincérité et l'écriture à fleur de peau avaient touché un large public. Hugo est aujourd'hui âgé de trente-trois ans. Il est devenu comédien, ce qui l'aide à faire exister les différentes personnes qui cohabitent en lui et à tenir la réalité à distance. Il est aussi devenu père d'un petit garçon, ce qui n'est pas simple pour un homme qui a détesté son enfance. Hugo continue de ne pas comprendre le monde qui l'entoure, du moins il a du mal à en décrypter les signes, mais sa rage de vivre l'emporte sur tout le reste. Par petites touches, par petites scènes, il fait entrer le lecteur dans l'univers fascinant dont il est le souverain. Lire la suite

162 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x185

Chapeau

Citation presse

Haut de page