Les Vertus de l'échec

Charles Pépin

Echouer, en France, équivaut à être marqué au fer rouge. Ce n'est pas le cas dans d'autres pays tels que les Etats-Unis, où l'échec est considéré avec bienveillance et intérêt : il est la preuve que l'on a su faire preuve d'audace. Le tout, c'est de savoir en tirer les leçons. Ainsi, une des plus grandes facultés de médecine au monde, qui doit pratiquer une sélection drastique tant les postulants sont nombreux, privilégie les étudiants qui ont abandonné un premier cursus et choisi de se réorienter. A condition bien entendu qu'ils tiennent un discours cohérent et déterminé sur leur nouveau choix. C'est ce qu'a fait un jeune joueur de tennis quand il a perdu en finale, à treize ans, face à Richard Gasquet. Rafael Nadal a étudié minutieusement les raisons de sa défaite, et gagné les quatorze autres matches qu'il a disputés contre le Français. De même, Charles de Gaulle, Steve Jobs ou encore J. K. Rowling ont commencé par essuyer des revers avant de connaître la gloire. Après tout, comme le dit Gaston Bachelard, « la vérité n'est jamais qu'une erreur rectifiée ». Lire la suite

229 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x200

Chapeau

Citation presse

Haut de page