Le banc du temps qui passe

Hubert Reeves

Savez-vous pourquoi le plus célèbre des astronomes francophones a embrassé la carrière scientifique ? Parce qu'il était persuadé que, derrière les faramineux mystères cosmiques, se cachait un grand secret. Un secret qui nous dépasse de tant de têtes qu'il serait vain de prétendre le percer, mais que rien ne nous interdit de taquiner, en tentant de lever des petits bouts du voile. Comment l'Univers entier a-t-il pu jaillir, il y a quatorze milliards d'années, d'une « singularité » plus petite qu'une tête d'épingle ? Et si la force colossale qui écrase les atomes en des milliards de soleils avait quelque chose à voir avec l'amour ? Les animaux sont sensibles et intelligents, nous le découvrons chaque année un peu plus, mais pourquoi les plantes ne le seraient-elles pas aussi ? « Près de l'étang de Malicorne, écrit Hubert Reeves, face au grand saule pleureur qui se reflète dans l'eau calme, se trouve un banc de bois que nous avons baptisé le-banc-du-temps-qui-passe... » C'est là que le savant devenu sage s'interroge sur le monde, sur la vie, sur la fuite du temps, sur le cosmos. C'est là qu'il se demande s'il croit en un dieu comme un enfant croit au père Noël ; là qu'il réfléchit au « phénomène Jésus », aux neurones miroirs et à la compassion ; là qu'il aime réentendre dans sa tête Mozart, Victor Hugo ou Baudelaire ; là qu'il médite sur l'heure de sa mort. Lire la suite

352 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

Chapeau

Citation presse

Coulisses

L'idée forte A la croisée des sciences, de l'écologie et d'une sagesse imprégnée de spiritualité, Hubert Reeves nous fait part de ses convictions les plus intimes, de ses questionnements, de ses doutes, de ses peurs et de ses espoirs. L'ensemble se présente sous forme de petits textes que l'on peut lire exactement dans l'ordre que l'on veut.

Haut de page