Le Tout Dernier Eté

Anne Bert

Parce qu'elle aimait furieusement la vie et qu'elle se savait condamnée, Anne Bert a décidé de ne pas subir jusqu'au bout les tortures que lui infligeait la maladie de Charcot, diagnostiquée en 2015 et qui devait, lentement, paralyser son corps tout entier. C'est ce cheminement qu'elle évoque dans ce livre, qui conduit à mourir hors-la-loi, et hors-les-murs, puisque la loi française n'autorise personne à abréger ses souffrances comme il l'entend. Anne raconte aussi son dernier été. Il faut apprendre à apprivoiser la mort. Et découvrir pour la dernière fois la saison qui revient, l'odeur de la mer, le sable chaud sous les pieds nus, les fleurs du jardin qui éclosent. Caresser la main de ceux qui la tendent : son mari, sa fille, ses amis. Un récit bouleversant. Une ode à la vie, permise seulement par la décision d'en finir. Lire la suite

160 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 135x215

Chapeau

Condamnée par la maladie, l'écrivain Anne Bert a choisi de mourir. Elle est décédée le 2 octobre dernier en Belgique, pays où est autorisé le suicide assisté. Un témoignage exceptionnel.

Citation presse

Verbatim

« Je viens de rencontrer mes passeurs. Ces hommes qui font désormais partie de ma vie puisqu'ils vont m'aider à la quitter. Je les ai sentis rigoureux, exigeants, prudents. Et engagés à me tendre doucement la main. Une autre médecine qui, quand elle ne peut plus soigner le corps, se décide à soigner l'âme. » Anne Bert

Haut de page